La quatrième étape: les objectifs

2 avr

20150402_131936

 

A/ S’insérer dans une circulation rapide:

Il faut savoir répondre aux questions suivantes:

- quelles sont les précautions à prendre quand on sort d’un immeuble ou d’une aire de stationnement ? réponse: rouler au pas, regarder des deux côtés, céder le passage aux voitures, aux « deux-roues », aux piétons.

- quelles sont les précautions à prendre avant de démarrer en quittant le bord d’un trottoir ? réponse: regarder si on peut démarrer sans gêner ou surprendre, mettre le clignotant.

- comment démarrer après l’arrêt au stop ? réponse: démarrer franchement après s’être assuré que la première vitesse est engagée, être certain qu’on ne gêne pas.

-comment entrer dans la circulation en utilisant une voie d’insertion?: s’efforcer de s’insérer dans un espace suffisant et à une vitesse aussi proche que possible de celle du véhicule circulant sur la voie qu’in va emprunter, mettre le clignotant au moment ou l’on va s’engager.

- pourquoi le rôle des rétroviseurs est-il particulièrement important sur l’autoroute? réponse: le risque le plus grave est crée par des véhicules qui arrivent de l’arrière et dépassent.

 

B/ Conduire en agglomération dans une circulation dense:

Il faut savoir répondre aux questions suivantes:

- comment se comporter en présence d’un autobus? réponse: lui céder le passage quand il démarre, faire attention aux voyageurs qui montent et descendent et sont cachés par l’autobus.

- que faut-il faire quand on aborde une intersection encombrée? réponse: ne pas s’engager même si on a le feu vert sinon on crée un embouteillage. 

- comment se placer lorsque l’on doit s’arrêter avant de tourner à gauche à une intersection? réponse: le plus à gauche possible, sans braquer les roues à l’avance ( risque en cas de collision arrière d’être projeté sur les voitures qui arrivent en face). S’il existe une voie de stockage se placer aussi en avant que possible.

 

C/ Conduire dans une file de véhicules:

Il faut savoir répondre aux questions suivantes:

-quand peut-on dire que la circulation s’établit en file? réponse: lorsque chaque conducteur maintient la même vitesse que celui qui le précède 

- peut-on changer de file pour essayer de gagner du temps ? réponse: non d’ailleurs on ne gagne pas de temps, tantôt c’est une file qui va plus vite, tantôt c’est une autre

- dans quels cas peut-on changer de file? réponse: pour dépasser un obstacle ou un véhicule très lent ou pour préparer un changement de direction

-quelles précautions faut-il prendre avant de changer de file? réponse: mettre le clignotant, contrôler, s’assurer de disposer d’un espace suffisant

- comment éviter d’être surpris par un ralentissement brusque ou un arrêt de file dans laquelle on roule? réponse: regarder loin, surveiller les feux de stop, conserver la distance de sécurité.

- sur une voie rapide ou une autoroute, que faut-il faire si on est le dernier d’une file arrêtée ou très ralentie? réponse: mettre en marche le signal de détresse, augmenter la distance de sécurité

 

D/ Adapter la conduite à des conditions où la visibilité est réduite notamment la nuit

Il faut savoir répondre aux questions suivantes:

- quels sont les risques entraînés par la diminution de la visibilité en cas de pluie ? de neige? de brouillard? réponse: difficulté d’apercevoir les autres usagers, les obstacles, difficulté d’évaluer les vitesses, fatigue.

- quels sont les risques particuliers de l’arrêt et du stationnement de nuit? comment les éviter? réponse: un conducteur peut apercevoir trop tard le véhicule arrêté. Dégager complètement la chaussée, choisir un endroit éclairé.

- quels sont les risques de l’éblouissement? comment les diminuer? réponse: vision supprimée pendant l’éblouissement et ensuite ( trou noir), fatigue visuelle. Regarder le bord droit de la chaussée, ralentir si on craint d’être ébloui, utiliser la position nuit du rétroviseur intérieur.

-quels sont les risques particuliers au crépuscule? réponse: on ne perçoit plus les couleurs, on perçoit mal les distances.

 

E/ Adapter la conduite à des conditions où l’adhérence est réduite:

Il faut savoir répondre aux questions suivantes:

-dans quels cas une chaussée devient-elle glissante? réponse: verglas, pluie, neige, brouillard, gravillons, sable, boue, feuilles mortes

- qu’est-ce que l’aquaplaning? réponse: c’est la présence de l’eau entre mes pneus et la chaussée, risque de glisser il faut donc ralentir.

- quand et où se forme le verglas? réponse: température proche de zéro degré souvent le matin ou le soir, traversé d’un bois, route bordée d’arbres, sur et sous les ponts, au fond des vallées, au bord des rivières ou des étangs,à l’entrée ou à la sortie d’un virage.

- comment réduire les risques de la conduite dus au verglas? réponse: rouler lentement, éviter les à-coups, rester loin des autres, anticiper, équiper la voiture de pneus spéciaux ou à crampons.

 

F/ Avoir des notions sur la conduite en montagne: 

Il faut savoir répondre aux questions suivantes:

- quelles sont les particularités du croisement et du dépassement sur les routes de montagnes? quelles sont les prescriptions réglementaires relatives aux croisements? réponse: pour un croisement en cas de difficulté, celui qui descend s’arrête et recule si nécessaire, se gare laisse le passage à celui qui monte. Exceptions: celui qui monte s’arrête et se gare s’il est très proche d’une place d’évitement. Celui qui conduit une voiture légère s’arrête toujours pour laisser le passage à un véhicule lourd. Celui qui conduit un véhicule qui ne tracte pas de remorque s’arrête pour laisser le passage à un véhicule tractant une remorque.

- quelles sont les risques de l’arrêt et du stationnement sur les routes de montagnes? réponse: un véhicule immobilisé sur la chaussée est dangereux, un véhicule en stationnement dans une pente risque de dévaler la pente, utiliser les emplacements aménagés pour le stationnement, dans une pente vérifier le serrage du frein à main, engager la première ou la marche arrière, mettre une cale, braquer les roues.

 

G/ Avoir des notions sur les effets de la fatigue:

Il faut savoir répondre aux questions suivantes:

- quels sont les effets de la fatigue sur le comportement du conducteur? réponse: le conducteur fatigué devient nerveux, anxieux. Ses gestes sont moins précis, il prévoit moins, il a tendance à rouler trop vite et risque de s’endormir.

- quelles sont les conditions qui augmentent la fatigue? réponse: circulation dense, mauvaises conditions atmosphériques, nuit, parcours inconnu…

- quelle est l’influence de la monotonie de la conduite? réponse: la monotonie de la conduite entraîne une baisse de la vigilance, le conducteur somnole ses réactions sont retardées et mal adaptées.

- comment s’aperçoit-on qu’on est fatigué? réponse: crispation du cou et des épaules, picotements des yeux, énervement.

- que faut-il faire lorsqu’on se sent fatigué? réponse: faire une pause, laisser si possible le volant à un autre passager, rouler plus lentement.

- que faire avant et pendant un long parcours pour diminuer les risques causés par la fatigue? réponse: avant le départ: partir reposé, préparer l’itinéraire et l’horaire de voyage, avoir une voiture en bon état et correctement chargée. Pendant le voyage: manger légèrement, boire abondamment des boissons sans alcool, faire des pauses fréquentes

 

H/ Avoir des notions sur le comportement en cas d’accident:

il faut savoir répondre aux questions suivantes:

- que signifient les termes délit de fuite? non assistance à personne en danger? réponse: un délit de fuite c’est ne pas s’arrêter, ne pas donner son identité si on est impliqué dans un accident même matériel. Non-assistance à personne en danger: ne pas apporter à un blessé l’aide qu’il aurait été possible de lui fournir.

- quand et comment s’arrêter en présence d’un accident? réponse: s’arrêter si les secours ne sont pas encore arrivés, s’arrêter sans gêner la circulation en particulier l’arrivée des secours.

- comment baliser le lieu de l’accident? réponse: pré-signaler l’accident dans les deux directions ( personne faisant des gestes, triangle…). De nuit: éclairer l’accident avec les projecteurs d’une voiture, allumer les feux de détresse, l’éclairage intérieur des voitures, faire signe avec une lampe de poche.

- en présence d’un blessé que doit-on faire ou ne pas faire? réponse: couvrir, rassurer, mettre en position latérale de sécurité si hémorragie comprimer la plaie. Ne pas déplacer le blessé, donner à boire, enlever le casque d’un motocycliste.

 

I/ Avoir des notions concernant l’entretien et le dépannage de la voiture:

Il faut savoir répondre aux questions suivantes: 

- comment vérifier l’usure et le gonflage des pneus ? réponse: usure: contrôle visuel, témoin d’usure. Gonflage: regarder fréquemment si un pneu ne semble pas dégonfler et vérifier la pression des pneus tous les mois à une station service.

- comment s’aperçoit-on que les freins ne sont pas en bon état de fonctionnement? réponse: un voyant spécial au tableau de bord peut s’allumer, vérifier le niveau du liquide de frein dans le capot, bruit anormal au freinage, la voiture à tendance à se déporter à droite ou à gauche quand on freine.

 

J/ Avoir des notions concernant les situations d’urgence:

Il faut savoir répondre aux questions suivantes:

- que faire en cas de défaillance du frein principal? réponse: rétrograder les vitesses, utiliser le frein à main.

- que faire en cas d’éclatement d’un pneu? réponse: pas de coup de volant brusque, pas de coup de frein brusque, maintenir la direction.

- que faire en cas de nécessité de dépannage? réponse: avoir recours à un professionnel de préférence ( obligatoire sur l’autoroute ) sinon: utiliser un câble fixé aux points de remorquage prévus, allumer les feux de détresse, ne pas rouler à plus de 25km/h

 

 

Voilà en ce qui concerne les étapes de votre livret. J’espère avoir pu vous aider. Si vous avez des questions, des suggestions pour les prochains article que vous aimeriez voir, n’hésitez pas à laisser des commentaire.

A très vite!!

 

 

 

4 Réponses à “La quatrième étape: les objectifs”

  1. Mimi 18 avril 2016 à 2 h 55 min #

    Bonsoir j’aimerais savoir comment se passe l’examen du permis svp ?

    • sophie882 18 avril 2016 à 9 h 03 min #

      L’examen du permis de conduire se déroule en 35 minutes. Il y a 2 manoeuvres à effectuer et les questions de vérifications int et ext. L’examinateur te donne les directions à suivre comme ton moniteur sauf pendant le parcours autonome où tu devras suivre la direction d’un panneau donné ( ex direction A8…). Normalement, il te fait le test de vue ( lire la plaque d’immatriculation d’une voiture devant). Voilà, y a t’il autre chose que tu veux savoir sur le déroulement du permis?

  2. Mimi 19 avril 2016 à 14 h 22 min #

    Merci beaucoup d’avoir répondu à ma question déjà. Yaura juste sa ?? Enfin c déjà pas mal quand même

    • sophie882 20 avril 2016 à 12 h 35 min #

      avec plaisir :) oui c’est déjà bien ! bon courgae pour la suite à bientôt :)

Laisser une réponse

CS AUTO AMIENS |
Motards vendéens |
RALLYE-S-Sport 84 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Frameoffrestoration
| Vespa52
| My bikes